Le patrimoine de la ville

La mine du Val de Fer

La mine de Neuves-Maisons ou Mine du Val de Fer aussi appelé Mine Maron-Val de Fer est une exploitation minière de fer dont les entrées sont situées à Neuves-Maisons, ainsi que Chaligny et Maron, en limite de la forêt de Haye, dans le département de Meurthe-et-Moselle, en Lorraine. 

La mine a été exploitée de 1874 jusqu’à 1968. La longueur de ses galeries s’étendait sur 25 000 à 30 000 kilomètres. Aujourd’hui seulement 400 kilomètres de galeries sont encore debout. Elle fait partie intégrante du patrimoine de la ville de Neuves-Maisons 

1869 

Victor De Lespinats ingénieur de l’École nationale supérieure des mines de Paris, fait ses premières recherches sur les gisements Lorrains de minerai de fer. Il repère une commune qui se situe parfaitement à l’intersection de deux lignes de transport (fluviales et les voies ferrées)

1872

Victor De Lespinats crée avec des administrateurs (17 au total), la Société Métallurgique de la Haute-Moselle exploitant la Mine du Val de Fer

1874

Première extraction de la minette qui est le nom donné au minerai qui est extrait de la mine. En parallèle de la première extraction, une usine est construite qui allumera son premier au fourneau à la fin de l’année.

1886

Un chemin de fer de 5,5 kilomètres (« Le Coucou »), relie la mine qui se situe sur les hauteurs de la ville et à l’usine sidérurgique qui elle se situe en contrebas au niveau de la Moselle.

1890

Le climat social se tend et suite à des mouvements ouvriers qui débute en 1890 un syndicat de mineursest créé .Il donnera naissance en 1894 à la société de de secours mutuel des mineurs.

1914

L’activité de la mine est particulièrement perturbée pendant la 1ere Guerre Mondiale, les femmes et les invalides sont embauchés pour effectuer des travaux de maintien de l’activité. L’infirmerie de la mine est réquisitionnée par le Général de Castelnau pour installer un quartier général qui est destiné à stopper les offensives allemandes vers Nancy.

1930

Un accumulateur à minerai appelé le Zublin est construit. Le Zublin sera inscrit à partir de 1922 comme monument historique

1946

Après la Seconde Guerre mondiale, la mine connaît un nouvel élan, de nouveaux équipement permettent à la mine d’augmenter sa rentabilité et une modernisation à grande vitesse.

1960

La concurrence internationale provoque la baisse de la production et la direction est obligée de licencier du personnel. Ce qui entrainera en 1968 plusieurs semaines de grèves qui vont précipiter la fermeture de la mine…

1990 à nos jours 

Une association d’anciens mineurs, l’AMO (Atelier de Mémoire Ouvrière), restaure une partie des galeries afin de les transformer en musée. Depuis 2009, la commune de Neuves-Maisons propriétaire du site engage de gros travaux de restauration et participe à la création de l’APCI (Agence du patrimoine et de la culture des industries néodomiennes) en 2011.

Recherche
Loading...
Aller au contenu principal