Vous êtes dans : Accueil > Articles Actualités > Liberté-Egalité-Fraternité : Accueil de demandeurs d’asile en provenance de Calais

Liberté-Egalité-Fraternité : Accueil de demandeurs d’asile en provenance de Calais

© C Gondolff

Devant l’ampleur des flux migratoire auxquels est confronté notre pays, le gouvernement a choisi la responsabilité et la solidarité.

A ce jour 57000 personnes de Calais ont déjà été accueillis dans 164 centres d’accueil et d’orientation en France. Afin de démanteler le campement de Calais, le gouvernement a chargé les préfets de  créer de nouvelles places de centres d’accueil et d’orientation.

Ainsi, en Meurthe et Moselle au terme d’une concertation menée entre la préfecture et les collectivités locales trois sites ont été retenu :

- 60 places sur le territoire Moselle et Madon
- 20 places sur le territoire du Lunévillois
- 10 places sur le territoire du Grand Nancy

Sur le territoire de Moselle et Madon, les 60 migrants seront accueillis fin de semaine prochaine sur l’ancien site de l’INRS.
Les migrants seront suivis dans leur intégration par l’association ARELIA  pour l’apprentissage de la langue et des actions d’animation.
Le préfet de Meurthe-et Moselle Philippe Mahé a rencontré les maires des communes de Chaligny, Pont-Saint-Vincent et Neuves-Maisons en présence du député de Meurthe et Moselle - Dominique Potier, du colonel de gendarmerie et du directeur de la DDCS. Le projet a été accepté par l’ensemble de l’assistance.
Les 19 maires présents  lors de la conférence des maires jeudi 8 octobre 2016 ont, eux aussi,  soutenu cet accueil.
Un comité de pilotage est mis en place pour assurer le suivi de l’accueil des migrants et se réunira pour la 1ère fois le 13 octobre à 20h30.

Conférence de presse 

Une conférence de presse s’est tenue ce jour à la communauté de commune de Moselle et Madon (CCMM) en présence du président de la CCMM Philippe Pinho, des élus et du secrétaire général de la préfecture Jean-François Raffy.
Philippe Pinho  et Dominique Potier ont souligné la fierté du territoire de Moselle et Madon pour cet accueil humaniste et la réponse active et positive des élus.
Le maire de Neuves-Maisons a rappelé l’histoire migrante de la commune depuis 120 ans pour des populations française ou étrangère mais aussi les travaux engagés au foyer Aristide Briand de Neuves-Maisons. Il a signalé son engagement avec de nombreux maires de France dans l’appel des maires solidaires de M. Rebsamen, maire de Dijon et président de la FNSER.Le maire de Pont-Saint-Vincent a rappelé l’histoire des mouvements de population sur le territoire français pendant les dernières guerres.
Les commerçants rencontrés ce matin ont, également, approuvé ce projet malgré quelques légères réticences liées à l’économie.

Il faut noter qu’il s’agit d’un hébergement temporaire. Le site de l’INRS n’est pas destiné à un accueil permanent de migrant mais au développement d’une future chaîne éducative.

 

Solidairement,

Le maire, Jean-Paul Vinchelin

 

 

Lire le communiqué de presse de la préfecture : CP-Accueil demandeur asile Calais 2016

Partager cette page